La planète Terre est presque intégralement couverte d'eau - nous l'appelons la « planète bleue ».


Mais quel est le pourcentage d'eau douce disponible ? Très faible.

Seulement 2,5 % de l'eau présente sur Terre est de l'eau douce alors que l'eau salée représente plus de 97 %.

Plus des deux tiers (68,7 %) de ces 2,5 % d'eau douce sont gelés et se présentent sous forme de neige ou de glace, et plus d'un tiers se trouve sous la surface, sous forme d'eau souterraine. Cela signifie que seul 0,3 % de l'eau douce de la planète est immédiatement disponible sous forme d'eau de surface dans les lacs, les marécages, les rivières et les fleuves (Gleick, P. H. 1996 : Water resources. dans l'Encyclopaedia of Climate and Weather).


Approvisionnement en eau douce à l'échelle mondiale, cliquez pour agrandir le schéma
Approvisionnement en eau douce à l'échelle mondiale, cliquez pour agrandir le schéma

Il est incroyable de penser que la population mondiale et toutes les espèces vivantes dépendent de cette très faible quantité d'eau présente sur la planète ! Pendant combien de temps cela sera-t-il encore le cas ?

L'eau circule constamment autour de la planète selon un système appelé le « cycle hydrologique ». Regardez la vidéo suivante pour découvrir comment l'eau se déplace dans le monde et contribue à la présence des différents écosystèmes de la planète.

 

 

D'un point de vue humain, l'eau se trouve souvent au mauvais endroit, sous la mauvaise forme et elle est souvent disponible au mauvais moment. C'est pourquoi la disponibilité de l'eau dépend de :

  • La quantité d'eau présente dans un pays ou une région - p. ex. les précipitations, la présence de rivières ou de lacs et les réserves souterraines.

  • Le nombre d'habitants et l'utilisation que ces derniers font de l'eau - leur demande/consommation individuelle en eau.

Bien que les quantités absolues en eau douce sur Terre soient restées approximativement identiques, la répartition inégale de l'eau et la population humaine continuent de créer des problèmes croissants de disponibilité et d'accessibilité de en l'eau douce. La disponibilité incertaine des ressources en eau est un défi que doit relever un nombre croissant de pays et qui peut avoir une incidence sur la croissance économique.

En cas de pénurie d'eau, lorsque la quantité d'eau puisée dans les lacs, les rivières ou dans les réserves souterraines est si importante que les réserves hydriques ne permettent plus de satisfaire toutes les demandes humaines et de répondre aux besoins des écosystèmes, la concurrence s'aiguise entre les utilisateurs d'eau et les autres intervenants.

Actuellement, environ 40 % de la population mondiale vit dans des zones qui rencontrent des problèmes d'approvisionnement en eau. Ce chiffre devrait atteindre 50-65 % en 2025. D'ici à 2050, près de la moitié de la population mondiale vivra dans des zones où l'eau sera une denrée rare ; 90 % de la croissance démographique aura lieu dans ces zones.
 

L'eau au 21 ème siècle


L'eau au 21 ème siècle


Q. Trouvez votre pays sur la carte. Quelle sera la situation concernant l'eau en 2025 ?

Q. Votre pays sera-t-il affecté par les changements relatifs à la disponibilité de l'eau (directement ou indirectement) ? Si oui, comment ? Si non, en êtes-vous certain ?


Découvrez l'évolution des comportements à l'égard de l'eau, un peu plus loin dans ce module.

Découvrez les pages Il est temps d'agir pour savoir comment réduire votre impact sur les systèmes d'eau douce, maintenant et à l'avenir.

Bien que nous analysions la disponibilité des ressources en eau du point de vue des besoins humains, l'eau est également un élément essentiel pour toutes les espèces vivantes et les écosystèmes qui les abritent. Plus de 1,4 milliard de personnes vivent dans des bassins hydrographiques où les faibles besoins environnementaux de l'eau sont déjà en conflit avec son l'utilisation actuelle de l'eau, et ce chiffre est en constante augmentation (Smakhtin, V.; Revenga, C.; et Döll, P. 2004).

Satisfaire ce besoin écologique de l'eau risque d'accroitre la pénurie d'eau pour les êtres humains. Ce qui nous place devant un futur dilemme - est-ce que les besoins en eau des êtres humains (en prenant en compte tous nos « besoins », pas seulement le fait de devoir boire ou se laver) priment sur l'aspect écologique ? Et si oui, quel en sera le prix à long terme ?

À l'échelle mondiale, non seulement nous disposons de moins de 1 % de l'eau douce totale pour subvenir aux besoins des quelque 7 milliards d'êtres humains, mais en plus l'eau disponible est inégalement répartie.

 

Liens utiles

Un droit de l'eau plus vert - Chapitre 3 : L’intégration des considérations environnementales dans le droit international de l’eau

 

Suivant > Pourquoi investir dans l'eau ?